Les povellas sont des nouvelles en forme de poèmes. Pas de longues nouvelles poétiques ou de brefs poèmes esthétiques, mais des poèmes qui racontent des histoires courtes.

BIG BANG

Il y a bien longtemps
Bien avant l’invention
Du rasoir jetable
La lune
Une nuit d’ivresse
Avec l’hiver a copulé
Neuf millions d’années plus tard
De leur union
Naissait…
Lunehivers

(Frédérique Vianlatte, mars 2001)

XERODERMA PIGMENTOSUM

Le jour se lève
Je ne peux plus rêver
Je ne peux plus échapper
A ce cauchemar qu’est la vie

– Frédérique Vianlatte (Février 2021)

SILENCE

Plus rien à dire
Plus rien à taire
Plus rien à maudire
Je suis sous terre

– Frédérique Vianlatte (Mars 2001)

TOUT LE MONDE PAREIL


Elle était à lui.
Il était à elle.
Ils n’étaient à personne.
Ils n’étaient personne.
Personne n’appartient à personne

– Frédérique Vianlatte (Mars 2017)

PETIT CON

Même
Sidaventure
Tumeur au cerveau
Mais le
Sinon
Tu meurs d’amour

– Frédérique Vianlatte (Mars 2001)

MEURTRE

Le silence s’installe
Un ange passe
Mon pet le tue

– Frédérique Vianlatte (Juillet 2020)

NOSTALGIE

C‘était une belle année
Une année de désir
Une année de plaisir
Une année ou tu es née
C’était si bien l’an Vit.

Frédérique Vianlatte (Juillet 2020)

EFFACE

ZUT !
J’ai oublié d’écrire
Le poème
Léger, léger
Si léger qu’il s’est envolé

– Frédérique Vianlatte (Mars 2016)